Doit-on changer d’assurance moto quand on décide de ne plus rouler ?

Depuis quelques années, la souscription d’une assurance est obligatoire pour les motos. Un deux-roues qui ne roule pas doit quand même être assuré. Prendre la décision de laisser son scooter au garage n’est pas un motif de résiliation du contrat souscrit. Mais cela peut conduire à vouloir changer son assurance multirisque qui offre une protection maximale. Est-il plus judicieux de souscrire un nouveau type de contrat d’assurance moto lorsqu’on décide de laisser son bolide au garage ? Cet article est là pour répondre à cette question.

L’assurance moto qui reste au garage est indispensable

Vous avez décidé de ne plus rouler et de laisser votre moto au garage ? Sachez que c’est une obligation légale de souscrire une assurance. En effet, selon le Code français des assurances, chaque véhicule terrestre, qu’il roule ou non, doit obligatoirement être assuré pour au minimum couvrir les dommages causés à des tiers en cas d’incident. Ce ne sont pas que les motos mises en circulation qui peuvent représenter un risque bien réel. Les deux-roues immobilisés au garage peuvent aussi être à l’origine de dommages matériels ou physiques. Il n’est pas permis de résilier son contrat sans vendre le deux-roues. Ce qu’il est conseillé de faire, c’est de souscrire une assurance plus adaptée à sa situation. Heureusement, les compagnies d’assurance ont mis en place des solutions particulières pour les motos non roulantes.

Pour quel type d’assurances opter, lorsqu’on décide d’immobiliser son deux-roues moto ?

Aujourd’hui, la plupart des compagnies d’assurance proposent différents types d’assurances garage pour moto : l’assurance moto au kilomètre, l’assurance moto garage mort et l’assurance moto garage sans permis. L’assurance moto garage a été exclusivement créée pour les motos qui sont en panne ou qui n’ont jamais été utilisées. Cette assurance est moins coûteuse que l’assurance moto responsabilité civile classique. En effet, une moto en circulation est plus susceptible de provoquer des dommages qu’un scooter qui ne roule plus. L’inconvénient majeur de cette formule, aussi appelée assurance hors circulation, c’est l’absence de couverture en cas de sortie occasionnelle comme un essai sur la route après une réparation. En cas de contrôle policier, l’amende peut dans certains cas, s’élever à 3 750 euros. L’assurance moto au kilomètre est parfaite pour ceux qui possèdent un deux-roues roulant très peu. Elle permet d’être assurée durant toute l’année et en cas d’utilisation effective sur la route, les garanties complémentaires entrent en jeu. Son tarif est toutefois, un peu plus élevé que celui de l’assurance moto garage mort. Le coût varie selon le nombre de kilomètres parcourus. L’assurance moto garage sans permis offre une protection à ceux qui n’ont pas leur permis en leur possession.

Comment faire pour changer d’assurance moto ?

Il est plus simple de changer d’assurance moto après la première année d’engagement. En effet, la loi Hamon stipule qu’un conducteur a le droit de changer d’assurance sans donner de motifs et sans avoir à subir de pénalités financières après les 12 mois. La seule chose à faire, c’est de prévenir la compagnie d’assurance par courrier avec accusé de réception. Pour changer son assurance avant la fin de la première année d’adhésion il faut nécessairement avoir une très bonne raison (hausse de la prime, mise en vente de la moto, le refus d’abaissement du montant de la prime après une réduction de risques, etc.). Le contrat sera annulé un mois après la demande de résiliation. L’assureur est tenu d’envoyer l’avis d’échéance au moins 2 semaines avant la date effective. Lorsqu’il ne remplit pas cette obligation, l’assuré a le droit de rompre le contrat sans frais ni motif.

admin