Annulation des championnats du monde de hockey masculin en Suisse

Annulation des championnats du monde de hockey masculin en Suisse

Des problèmes de santé et des interdictions de voyager fermant les frontières internationales résultant de la nouvelle pandémie de coronavirus ont quitté la Fédération internationale de hockey sur glace…

Des problèmes de santé et des interdictions de voyager fermant les frontières internationales à la suite de la nouvelle pandémie de coronavirus n’ont laissé à la Fédération internationale de hockey sur glace d’autre choix que d’annuler les championnats du monde de hockey masculin.

La décision d’annuler le tournoi de 16 équipes qui se tiendra en Suisse en mai a été officiellement annoncée samedi, et efface essentiellement tout le calendrier printanier de l’IIHF des championnats du monde d’événements.

L’organe directeur a annulé les championnats du monde de hockey féminin qui se tiendront au Canada et le championnat masculin des moins de 18 ans qui se déroulera au Michigan le mois prochain.

«C’est une dure réalité à laquelle doit faire face la famille internationale du hockey sur glace, mais nous devons l’accepter», a déclaré le président de l’IIHF, René Fasel, dans un communiqué.

« Le coronavirus est un problème mondial et nécessite des efforts importants de la part du gouvernement pour lutter contre sa propagation », a-t-il ajouté. «L’IIHF doit faire tout ce qui est en son pouvoir pour soutenir ce combat. Nous devons mettre de côté le sport pour l’instant. »

En raison de l’ampleur mondiale de la pandémie, le conseil a jugé qu’il n’y avait aucune possibilité de délocaliser le championnat dans un autre pays.

Le tournoi de deux semaines devait commencer le 8 mai avec des matchs à Zurich et Lausanne.

Le secrétaire général des championnats du monde, Gian Gilli, a qualifié cette décision de «déception énorme» mais qui doit être acceptée.

« C’est une situation exceptionnelle pour toutes les parties concernées et il s’agit maintenant de résoudre tous les problèmes en suspens », a déclaré Gilli.

L’IIHF se préparait déjà à une annulation après que Fasel a déclaré mardi à l’Associated Press qu’il s’agissait « d’une question de moment », suite à une conférence téléphonique du comité exécutif.

Avant de rendre la décision officielle, Fasel a déclaré que l’IIHF devait d’abord consulter ses hôtes et partenaires marketing et compagnie d’assurance pour déterminer quelles obligations contractuelles devaient être respectées.

Fasel a cité de nombreux défis auxquels sont confrontés les officiels, allant des directives sanitaires en place limitant la fréquentation aux interdictions de voyager, ce qui rend difficile pour les nations d’envoyer leurs équipes. Un autre problème était le manque de temps d’entraînement pour les joueurs, la plupart des ligues professionnelles de hockey du monde ayant suspendu ou annulé leur saison indéfiniment.

Les formations sont composées principalement de joueurs professionnels, y compris des joueurs de la LNH, dont les équipes ont soit raté les éliminatoires, soit été éliminées au début des rondes.

Lundi, la LNH a annoncé qu’elle attendrait 45 jours avant de pouvoir fournir des indications sur le moment où les équipes pourraient rouvrir leur entraînement.

« C’est vraiment effrayant », a déclaré Fasel à l’AP mardi par téléphone depuis sa Suisse natale. «L’Europe vient de s’effondrer. C’est vraiment un sentiment étrange. Hier, nos voisins, l’avocat fédéral a décidé de fermer tous les restaurants et tout. C’est comme la guerre.  »

Les sites hôtes du championnat étant déjà déterminés jusqu’en 2025, l’IIHF n’a pas encore déterminé s’il envisagera de modifier son calendrier et d’autoriser la Suisse à accueillir le championnat de l’année prochaine.

La Biélorussie et la Lettonie ont été sélectionnées pour accueillir le tournoi l’année prochaine.

Le conseil de l’IIHF a également voté pour reporter son congrès annuel prévu à Zurich, en Suisse, en mai.